Redonner du sens à son travail

Par Alice VIVIAN fondatrice de Mojom

Entretien. Par Sandra Coutoux, pour mouvement-up.fr

Et si la clé de notre épanouissement au travail se trouvait dans cet état que l’on appelle le flow ? Cet état de pleine présence où nous exprimons nos talents au service de ce qui fait sens. Alice Vivian, fondatrice de MOJOM, conférencière et formatrice en gestion du stress, bien-être au travail et activation des talents, nous propose quelques pistes pour nous reconnecter avec cette sensation d’alignement intérieur.

“IL EST URGENT DE CHANGER LA CULTURE DU TRAVAIL”

 

Comment définissez-vous le flow ?

Le flow, c’est cet état d’alignement entre vos pensées, vos émotions et votre corps qui vous informe que vous êtes à votre juste place, dans la pleine expression de vos talents. Nous l’atteignons en exerçant une activité qui nous plaît, durant laquelle nous pouvons même perdre la notion du temps. En état de flow, nous sommes absorbés par notre activité, dans un état de pleine présence à ce que nous faisons, parce que nous faisons une activité qui a du sens pour nous.

 

Comment accéder à cet état de flow au travail ?

Pour accéder à cet état, il faut être conscient de ses talents, c’est-à-dire à ce que nous savons faire naturellement sans effort, et surtout, qui nous procure de la joie. Cela paraît contre-intuitif pour beaucoup de personnes, parce qu’on nous dit depuis l’enfance que le travail, c’est l’effort, et que l’effort amène la performance. L’état de flow nous suggère qu’il y a une autre voie, plus légère, plus fluide, détachée du résultat immédiat dans laquelle nous pouvons exprimer le meilleur de nous-même. Ce qui bloque l’accès à l’état de flow, c’est le stress, l’anxiété, ou la peur qui agitent notre cerveau reptilien et inhibent la créativité. Pour être dans son flow, il faut donc à la fois faire ce que nous aimons et ce que nous savons faire naturellement, mais dans de bonnes conditions. Le stress est le plus grand ennemi du flow. (…)

Retrouvez l’intégralité de cet article ici

 

Par Sandra Coutoux, pour mouvement-up.fr

Publié le  21 janvier 2021 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X